jeudi 14 décembre 2017

Intelligentes ?


Jusqu’à présent, Google était le seul sur le marché avec ses deux enceintes intelligentes, Google Home et Google Mini. Pour ceux qui ne connaissent pas, on peut demander à une enceinte intelligente tout un tas de choses comme la météo, écouter de la musique, jouer une vidéo sur un téléviseur (compatible), piloter des appareils connectés, etc.

Sony vient de sortir à son tour son propre produit, la LF-S50 qui semble de bien meilleure facture que celle de Google car accompagnée de petits plus… Quels sont-ils ?

De forme cylindrique et proposée en noir ou blanc, elle est compatible avec l’assistant Google… Un tissu résistant aux projections d’eau la recouvre et peut être enlevé pour être nettoyé. Elle est équipée de commandes gestuelles (le volume par exemple). Elle possède également un afficheur permanent, pratique en cas de programmation d’un réveil. Un son de bien meilleure qualité que celle de Google avec une diffusion à 360° et le Bluetooth y est embarqué. On peut la configurer en multiroom afin d’équiper un "écosystème" d’enceintes intelligentes. Son prix ? Le même que celle de Google,149 €.

Il faut savoir que d’autres fabricants se lancent dans l’aventure avec entre autres, la One de Sonos, les futures GA 10 de Panasonic et les Link de JBL. On n’oubliera pas aussi le HomePod d’Apple qui devait être lancé fin 2017…

Vous voyez, de nouveaux produits vont arriver et chacun va sûrement proposer son petit lot d’améliorations.

mercredi 13 décembre 2017

Plus aucun souci...


Marks & Spencer (M&S) ont annoncé qu’ils mettaient en vente ce mois-ci un avocat sans noyau. La variété d’avocat annoncé n’a rien de nouveau. Elle existe depuis le début des années 1900... on la retrouvait surtout dans les restaurants parisiens haut de gamme.

Cet avocat a le même goût que le "normal", ressemble à un concombre d’environ 8 cm et sa peau est entièrement lisse et comestible. Il évitera assurément à certains de se mutiler les mains lors de la préparation.

Produit en Espagne, cet avocat-cocktail sera vendu dans la chaîne de magasin britannique jusqu’à rupture de stock.

mardi 12 décembre 2017

Les lutins de Noël



Les lutins de Noël
Font la ronde autour des sapins
Les lutins de Noël
Font la ronde la main dans la main.

Quand le feu de bois gesticule au plafond
Quand le chat ronronne sur l’édredon,
Quand la nuit descend sur le jardin d’hiver,
Alors autour de la terre…

Des traces de pas sur la neige froissée,
Les lutins sont déjà dans la forêt.
Empreintes légères vous allez nous guider,
Pour les retrouver… Suivons-les !

Pierre Lozère

lundi 11 décembre 2017

Rien ne se perd


L’ancien Premier ministre, François Fillon (63 ans), qui avait dû renoncer à la politique et notamment à l’élection présidentielle en raison de sa mise en examen pour soupçons d’emplois fictifs de sa femme et de ses enfants n’est pas perdu pour autant.

Début septembre, il s’est engagé en tant qu’associé auprès de Tikehau Capital (gestion d’actifs et d’investissement). Mais ce n’est pas tout… Vendredi, il a été nommé au sein de la Fédération internationale de l’automobile, à la présidence de la Commission Constructeurs.

Le même jour, Jean Todt a été réélu à la tête de la FIA pour un troisième et dernier mandat de quatre ans. Fort possible que Fillon lui succède par la suite...

dimanche 10 décembre 2017

"Comme un voleur" (album "Hollywood" 1979)


Depuis quatre ans, la commune de Charvieu-Chavagneux ((Nord-Isère) est la seule commune en France à avoir une rue portant le nom de Johnny Hallyday.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, cinq des huit panneaux de cette artère portant le nom du rockeur ont été dérobés. Le maire a décidé de ne pas porter plainte et propose même aux admirateurs du chanteur (décédé le 06 décembre) de faire parvenir une reproduction de la plaque de rue à ceux qui le demanderaient.

Vol au dessus d'un nid de "à que coucou..."

samedi 9 décembre 2017

Jérusalem


Donald Trump déclarait mercredi : "J’ai décidé qu’il est maintenant temps de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël. J’ordonne également au Département d’État de commencer le déménagement de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem".

Vu la polémique et la levée de boucliers, un petit rappel d’histoire sera des plus bénéfiques…

- 1947 : l’ONU adopte le plan de partition de la Palestine avec la création de l’Etat d’Israël, de l’Etat de Palestine et le statut de Jérusalem devient "international". Au bout de 10 ans, les habitants de Jérusalem devaient se prononcer sur le devenir de leur ville par référendum. Ça ne se fera jamais...
- 1947/48 : guerre civile.
- 1948/49 : guerre israélo-arabe qui voit Jérusalem séparée en deux (l’ouest à Israël et le reste de la ville sous contrôle jordanien).
- Janvier 1950 : Jérusalem est déclaré capitale d’Israël par la Knesset (parlement israélien).
- Juin 1967 : la Guerre des six jours qui voit la ville sainte ainsi que ses environs passer sous contrôle total israélien.

L’ONU n’a jamais reconnu la souveraineté d'Israël sur Jérusalem… c’est d’ailleurs pour cette raison que la plupart des pays du monde n’ont pas leurs ambassades dans la capitale officielle mais plutôt à Tel-Aviv. L’ONU a d’ailleurs adopté plusieurs résolutions déclarant "inadmissibles", "nulles" et "non avenues" toutes les actions de l’État israélien pour changer le statut de la ville, que ce soit par des expropriations, la colonisation, la force, etc.

Donald Trump change la donne… mais à la base, la création artificielle en 1947 d'un état israélien au détriment de la Palestine déjà existante est assurément, à l'origine d'une bonne partie de ce qui se passe actuellement au Moyen et au Proche-Orient.

vendredi 8 décembre 2017

Un zoo de rêve


L’anecdote se passe en Chine…

La ville de Yulin inaugurait récemment l’ouverture d’un zoo. La publicité autour de l’événement promettait aux visiteurs, pour le prix de 15 yuans (1,90 euro), la découverte d’animaux rares. Mais lorsque les visiteurs sont arrivés au zoo, c’est la déception qu’ils ont rencontré.

En guise du rêve qu’on leur avait vendu, ils ont vu des oies, des coqs, une tortue, un paon, des singes et… des pingouins gonflables. Le zoo Guishan de Yulin a depuis été fermé.

Il faut vraiment être gonflé pour en arriver là.